Pierre Lefebvre

Pierre Lefebvre



Mais qu’il est beau Pierre Lefebvre ! Qu’il est beau ! me répète une jeune femme asiatique assise à ma droite au Théâtre La Tempête à Paris et qui ne semble n’être venue que pour lui. La pièce remarquable me transporte dans un tourbillon d’émotions, un vertige d’intelligence. Dans le rêve, je viens aussi pour ce comédien talentueux, personnage principal de Le bizarre incident du chien pendant la nuit. Il m’avait téléphoné la veille car il avait besoin de mes services de percepteur des invisibles. Vos facultés perceptrices, reconnues internationalement vont m’aider à résoudre une énigme qui provoque en moi une immense frustration depuis si longtemps. Je lui ai répondu, dans un premier temps, que je ne suis pas Sherlock Holmes puis il réussit à me convaincre. La pièce était excellente et dès le rideau tombé et les applaudissements terminés, je constatai qu’il me cherchait dans la salle, je n’ai pas pu m’empêcher, un peu maladroitement j’avoue, de lever la main. Mais il a fait semblant de ne pas me voir. Je le rejoins dans les loges. Il s’excuse de ne pas m’avoir salué devant tout le monde puis : Voilà Patrick Lowie, on m’a beaucoup parlé de vos dons étranges concernant la perception des invisibles. Enfant, j’ai fait un rêve qui me marque encore aujourd’hui, un rêve-énigme que j’aimerais élucider. Dans la pièce, Pierre Lefebvre joue le rôle d’un adolescent autiste. Dans le rêve, c’était Les Mille et Une Nuits, j’avais un rôle de héros-sauveur, il était de mon devoir de délivrer une princesse d’un mariage forcé. La seule façon d’y arriver était de reconstituer un puzzle sans couleur, sur un tapis volant troué j’ai parcouru le monde entier pour trouver ces couleurs et ce sont finalement des femmes d’un village de Côte d’Ivoire qui m’ont apporté des jarres de pigments. J’ai commencé à colorier le puzzle et au moment de le terminer, juste quand je retouchais les derniers millimètres, au moment même d’avoir la réponse je me suis réveillé et je n’ai jamais pu connaître la suite. Je reste silencieux dans un premier temps. Tout en parlant il m’avait offert un verre de champagne. Sur un ton un peu sec je lui dis : qui vous a réveillé ? Ce n’est pas de connaître la fin du rêve qui est important mais plutôt de savoir ce qui vous a empêché d’apprendre la vérité sur cette énigme. Ce n’est pas le rêve qui est frustrant mais ce qui vous a réveillé. Et si cela vous touche encore aujourd’hui, au point de m’appeler, c’est que cette personne, ou un aspect de vous-mêmes, ou un élément extérieur, provoque en vous encore des sensations désagréables. Le comédien s’assied abasourdi. D’ailleurs mes mots n’ont aucun sens mais la façon dont je vais vous les dire vont vous permettre de tout comprendre. Ne vous fâchez pas, on ne se connaît pas vraiment. Qui est cette princesse à délivrer suivant vous ? Les rêves nous indiquent que nous devons impérativement nous libérer de nous-mêmes. Le monde des rêves ne parle que de nous. Alors, délivrez la princesse qui est en vous. Vous verrez, votre carrière va exploser. Je dépose mon verre, sort de la loge en le saluant. Je sais que dès cet instant les obstacles invisibles allaient définitivement disparaître comme dans un conte des Milles et Une nuits.

Voir en ligne : Le bizarre incident du chien pendant la nuit