Hicham Lasri

Hicham Lasri


Quelle différence entre un rêve et un cauchemar pour vous, Patrick Lowie ? Je ne m'étais jamais vraiment posé la question. Je parle toujours de rêves sans faire de distinction. Je pense que dans l'inconscient le cauchemar n'existe pas, c'est lorsqu'on se réveille que le conscient nous indique que c'est cauchemardesque ou pas. Une tendre perception du conscient en somme.

Le visage d'Hicham Lasri se transforme lentement comme dans les mauvaises applications Swap Face ou Face Blender... et il devient Bruce Lee. Il fait un bond en arrière et me dit : Tu laisses derrière toi toute la musique du monde et tu entres dans un silence religieux qui drape ce lieu aux aspérités incertaines. (1) » … puis : Il n'y a pas de limites. Il y a des niveaux seulement, et tu ne dois pas en rester là, il faut aller au-delà. Si cela doit te tuer, que cela te tue. Un homme doit toujours dépasser son niveau. (2) . Dans ce rêve, pas anodin, il y avait aussi une musique pop japonaise des Pizzicato Five, genre Happy Ending, Happy End of the World... lalalalala lalalala lalalla lalalalala, les murs rouges et vers rétrécissaient puis s'élargissaient en jaune et violet, lala lalala lalalala.


Mon verre est vide, quelqu'un a-t-il glissé une drogue sournoisement dans mon verre à vodka rempli de pisse de chat ? dis-je. Hicham Lasri dans une réalité virtuelle digne de l'après-guerre, sans trop savoir laquelle, du morphose grandeur nature, il teste les bras de Rimbaud et les guibolles de Rocky et me dit : mais non, ça ne va pas, on n'est plus en 1988. Il faut faire plus et mieux Patrick Lowie ! Débrouillez-vous. Je lui dis avoir des pouvoirs oniriques pas des pouvoirs sur les logiciels made in China sous licence koweïtienne. C'est au moment où je prononce ces mots que des extraterrestres envahissent la planète. La voix d'Orson Welles en écho dans tous les couloirs du monde labyrinthique avec toujours la musique en fond lalalala lalalala lalalla les aliens sont donc là, enfin, en dansant, ils débarquent et ne font qu'une bouchée de ces pauvres humains sans humour. La technique est simple : toucher la tête et bing lalala lalala lalalla les pauvres humains sans cœur et sans raison se transforment en boules de cristal, ils tombent lalala lala lalalaa sous le poids de la boule de cristal, qui ne dira plus l'avenir à personne, et la boule rebondit bing bing bing lala lala lala... les têtes de cristal rebondissent à l'infini dans un décor digne des années 70.

Hicham Lasri, à moitié tête de Bruce Lee crie : c'est quoi ce boucan ? Je réponds : ah ça, rien, juste les têtes cristallisées qui rebondissent, rien de grave, je vous en prie, asseyez-vous sur cette chaise électrique. S'ajoute au brouhaha Aquarela do Brasil d'Ary Barroso lalalala bing bing bing lalala lala Brasil meu Brasil brasileiro... mulato inzoneiro. Puis un alien lui touche la tête puis la mienne. Nous voilà en forme de boule et on fait bing bing bing on rebondit à l'infini.


Plus tard. Plus loin. Je retrouve Hicham Lasri dans un complet veston plutôt chic, tout semble être redevenu normal sauf que sa voix était toujours celle de Bruce Lee. Il me dit : Patrick Lowie, à force de chercher Mapuetos, vous m’entraînez dans des expériences un peu délirantes, non ? Au même moment, il ouvre la bouche, effrayé, un alien vient de me désintégrer. … il poursuit en dansant : labes (3) ? lala lalala lalala lalala.....

(1) L'improbable fable de Lady Bobblehead, de Hicham LASRI, éditions Rimale
(2) Bruce Lee
(3) Ça va ? (en arabe)

Qui est Hicham Lasri ?
Hicham Lasri est un réalisateur casablancais, depuis 1999 ... Ses six longs métrages faits sur la durée de 7 ans ont eu des premières à Cannes, la Berlinale et le TIFF, à savoir: The End (2012), C’est eux les Chiens (2013), The Sea is Behind (2015), Starve Your Dog (2016), Headbang Lullaby (2017) & Jahilya (2018). Hicham Lasri est également romancier et dessinateur, ayant publié dans cet ordre : Static (2012), Sainte Rita (2015), Vaudou (2016), Fawda (2017), L'Marroc (2019) et L'improbable Fable de Lady Bobblehead (2020.) L'artiste multidisciplinaire est également célèbre sur Youtube grâce à ses web-série à succès : No Vaseline Fatwa (2016) et Bissara Overdose (2017).

Voir en ligne : https://www.youtube.com/watch?v=g_uETTHnLpU
Photo crédit :

Erreurs de syntaxe, d'orthographe ou coquilles... faites-nous part de vos remarques à 
info@next-f9.com

© Patrick Lowie / créé par Yenaky / Tous droits réservés / Design: HTML5 UP